Passant, souviens-toi…

Borgel_ceremonie-deportes-2017
Les élus du Conseil municipal des jeunes

Les élus du Conseil municipal des jeunes

J’étais ce matin à la gare de Portet sur Garonne pour rendre hommage aux victimes de la déportation et déposer une gerbe au pied de cette stèle sur laquelle sont gravés les noms des 42 enfants juifs livrés à la fin de l’été 1942 par les autorités françaises aux nazis. Suzy Berger 3 ans, Paul Mendelsohn, 12 ans, William et Adolphe Bialek, 5 ans, Rachel Jinsberg, 7 ans, Charles Brezyner 4 ans… les 4 élus du conseil municipal des jeunes égrènent un à un les noms de chacune de ces jeunes victimes du nazisme qui ont péri avec leurs parents dans les camps d’extermination. Ce moment de recueillement pour qu’un jour les enfants sachent qui vous étiez chantait Jean Ferrat dans Nuit et Brouillard.

Alors qu’une voix s’élevait encore il y a trois semaines pour remettre en question la responsabilité de la France dans la collaboration, il est indispensable de rappeler les faits et de dénoncer ces coups de canif que certains continuent de vouloir infliger à notre Histoire, à notre mémoire.

Rachel Roizes, dont le père fut dénoncé et arrêté avant de disparaître lui aussi dans les camps, était là pour témoigner ce matin encore, sans relâche, rappeler le combat qu’il faut mener au quotidien contre l’oubli et la réécriture de l’Histoire par les révisionnistes.

Se souvenir pour comprendre le passé mais aussi pour regarder vers demain, la mémoire est une arme pour affronter l’avenir. Alors oui, passant, souviens-toi…

stèle enfants déportés_rd

IMG_6911

Stèle au cimetière israélite de Portet